Antiquité :

Légumineuse originaire d’Afrique et d’Asie, la fève apparue en Egypte vers 2000 avant JC, et fut longtemps la base de la nourriture populaire. Sa forme embryonnaire et sa primeur lui conféraient un fort pouvoir symbolique. Pour toutes les civilisations de l’antiquité, elle était le symbole de la fécondité, du bonheur, et faisait partie des aliments offerts au cours des rites lors du mariage.

 La fève promet à celui qui la trouve : chance, richesse, pouvoir et vertu.

 

Moyen âge :

Au moyen âge, les corporations de métiers utilisent la fève comme jeton de vote pour choisir « un roi » chargé de les représenter auprès de l’autorité seigneuriale ou ecclésiastique.

XIXème siècle :

Dans la seconde moitié du XIXème siècle on voit arriver sur le marché français de minuscules poupées de porcelaine, les « baigneurs », fabriquées dans la région de Saxe.

En 1874, un pâtissier eut l’idée de remplacer la fève végétale par ces sujets.

 

XXème siècle :

Après la 1 ère guerre mondiale, la ville de Limoges va prendre le relais de la production allemande et ce jusqu’à l’arrivée de la fève en plastique qui remplaça quasi complètement les fèves en porcelaine.

En 1988, Limoges Castel, principal spécialiste de la fabrication des fèves cesse définitivement sa production.

En 1989, se prépare en Haute Saône, une petite révolution : Joseph Perron, VRP auprès des boulangers pâtissiers a l’idée de donner de la couleur aux fèves en porcelaine blanche, d’apporter de la diversité et créer de nouveaux sujets pour célébrer à sa façon le bicentenaire de la révolution.

….La fève devient objet de collection….

 

Fin du XXème siècle :

Apparition des fèves sous licences.